Qwant et DuckDuckGo : les moteurs de recherche anti-Google montrent les dents

0

Optimiser son site pour les moteurs de recherche est un sujet bien connu des webmasters. Si les yeux ont tendance à se tourner essentiellement vers Google, la concurrence commence sérieusement à faire parler d’elle. L’argument de la vie privée faisant clairement la différence avec le géant américain, il semble intéressant d’observer ces alternatives.

De plus en plus populaire, Qwant reçoit des financements Européens. L’idée étant d’offrir un service « maison ». Conserver ses données sur son territoire est séduisant et leur utilisation ne dépend plus de lois très libérales permettant leur exploitation sans limites.

DuckDuckGo, quant à lui, a rapidement séduit les utilisateurs par sa simplicité qui n’est pas sans rappeller celle de Google. Son fonctionnement est d’ailleurs identique d’un point de vue interface, proposant ici et là quelques fonctionnalités originales. La plus importante étant la non-exploitation commerciale des données.

Concernant le trafic, et parce que c’est le sujet qui nous intéresse, Qwant semble être devant DuckDuckGo. Il faudrait regarder les chiffres en détails mais me fiant uniquement sur les statistiques de mes sites, le moteur européen semble être un bon apporteur de trafic.

Si, comme moi, vous êtes en perpétuelle recherche de leviers de croissance, il peut être intéressant de comprendre le fonctionnement de ces nouveaux moteurs émergeants. La vie privée étant de plus en plus au coeur des discussions, tendre l’oreille vers cette philosophie n’est plus un luxe.

Depuis toujours, j’essaie, sur mon réseau de sites, d’aller dans ce sens même si je sais que dans le milieu du porn ce n’est pas un sujet qui a réellement été mis sur la table mais, selon moi, un utilisateur qui est prêt à mettre la main au porte monnaie mérite tout notre respect car c’est lui qui vous fait vivre.

Ce sont des idées relativement récentes, notamment depuis l’affaire Snowden, qui a montré l’importance de mettre à l’abri des données personnelles.

Partager

Publiez votre commentaire