Rétention des visiteurs ou la raison pour laquelle on ne fait plus de liens sortants

0

Récemment, le blog Ya-Graphic évoquait la corrélation entre les liens sortants et le référencement, je m’étais déjà exprimé sur le sujet et le fait est que si, effectivement, ces liens ne sont pas néfastes pour le SEO, ils n’en reste pas moins un « risque ».

Dans le monde idéal de Google (et des Bisounours), tous les webmasters font du whitehat. Pourquoi aurait-on peur de faire un lien vers un site externe ?

La réalité du terrain est tout autre et il suffit de voir les méthodes employées par les SEO (aussi bien dans le porn que dans le mainstream) pour avoir peur de lier son site à des pratiques très limites. D’expérience, je sais que de mauvais liens peuvent dézinguer tout un business, j’en ai déjà fait l’expérience et croyez moi, ce n’est pas agréable. D’autant plus qu’il est difficile de trouver la cause de ce genre de problème. La solution, pour laquelle j’ai opté, c’est le NoFollow systématique. Radical, j’en convient mais qui permet de ne plus à avoir à se poser la question et faire ses liens comme bon nous semble sans être accusé par les moteurs de recherche de vouloir abuser de leurs algorithmes et accessoirement se prendre un déclassement sauvage dans la face.

Sur un site commercial, je ne fais pas de liens, si ce n’est pour rediriger vers quelque chose qui rapporte. On ne va pas se mentir, on est là pour gagner notre vie. C’est un peu le principe des MFA qui ne proposent de solutions à vos questions uniquement en passant par des liens sponsorisés.

L’idée, avant tout, c’est d’empêcher le visiteur de vous faire des infidélités et qu’il aille voir ailleurs. Tant qu’il n’est pas intéressé par un produit que vous avez à vendre, il faut impérativement qu’il reste sur votre site. C’est pour cette raison que les sites de presse ne cite pratiquement jamais leurs sources ou ne font de liens externes. Ici on va plus loin en se protégeant d’éventuelles sanctions et on retient le visiteur sur son site. Dans ce cas, la seule porte de sortie, c’est une publicité ou un lien sponsorisé.

On vous dira que ça n’est pas très éthique mais la faute en revient à Google qui n’informe jamais les webmasters convenablement en cas de problème. Je n’ai pas envie de passer une journée à chercher un lien potentiellement toxique sur un site qui propose plus de 10000 articles. Le plus absurde est que les moteurs de recherche pourraient tout à fait ne pas prendre en compte les liens qui ne leurs plaisent pas sans pour autant flinguer tout un site.

L’opacité des algorithmes est compréhensible mais offrir des données supplémentaires aux webmasters ne serait pas un luxe mais dans les faits, avec la rétention voulue des utilisateurs, on est pas près de voir les choses changer.

Partager

Publiez votre commentaire